L’Angola se prépare actuellement à de nouvelles élections générales (elles se déroulent en août 2022, afin d’élire les membres de l’assemblée nationale ainsi que le président de la République), la deuxième depuis la guerre civile (un conflit important qui a frappé le pays entre 1975, date de son indépendance, et 2002). C’est un moment très attendu par les électeurs, les partis politiques et la société civile.

C’est également une période très difficile pour les partis politiques qui cherchent, à tout prix, à convaincre l’électorat sur la crédibilité de leurs projets de gouvernement et, à savoir qui a les meilleures stratégies et intentions pour le gouvernement. Un grand défi, car l’électeur d’aujourd’hui (en 2022) n’est pas le même que celui d’il y a six ans. Et les stratégies actuelles de mise en œuvre des actions de marketing politique peuvent ne pas fonctionner aussi bien que par le passé.

L’accès aux technologies de l’information et la mutation de la société civile permettent une vision plus réaliste du scénario socio-politique. Alors, voyons voir.

Parler de la communication, pierre angulaire de la stratégie et des campagnes politiques, c’est parler des gens et de la communication. Surtout. C’est le moment de mettre l’électorat (le peuple) au centre des actions. C’est également le moment de placer un professionnel des relations publics dans le département de la propagande de chaque parti politique.

Aujourd’hui, les relations publics vivent un moment important sur le marché angolais. Certaines personnes (principalement des entreprises) ont déjà pris conscience de sa pertinence et engagent de plus en plus de professionnels dans ce domaine. Et pourtant, peu à peu, cette profession n’est plus associée à la figure du coursier. Oui, c’est ainsi que le marché le connaissait.

Les RP sont une profession et aussi une activité visant à gérer la communication avec différents publics.

En établissant un lien entre l’exercice des relations publics et la politique, nous indiquons une voie qui contribuera à la promotion, à la compréhension et à l’engagement entre les besoins des électeurs et les intérêts des politiciens, en mettant l’accent sur la bonne relation entre les deux afin de promouvoir l’acceptation par la population. Les stratégies de communication utilisées par les relations publics pendant la période de campagne doivent être investies et non improvisées. Elles doivent être bien planifiées à l’avance, à un stade précoce de la stratégie de campagne.

Le professionnel des RP utilisera divers outils de communication, surveillera le déroulement de la campagne, corrigera les erreurs, maintiendra un contact permanent avec les électeurs, le tout dans le but de donner de la crédibilité à l’homme politique. Après l’élection, le rôle du RP est de continuer à maintenir un contact permanent avec l’homme politique et les électeurs, en se tenant toujours informé pour continuer à exécuter son plan de communication, en cherchant toujours à maintenir la crédibilité de l’homme politique ou du parti concerné.

Par Carolina Barros, experte en communication et relations publics.

Conférence dédicace de Chedjou KAMDEM, Expert en community management.

 Le 7 juillet 2022, à 15h, à l'Institut Français du Cameroun, à Yaoundé.