Posted on: 2022-02-16 Posted by: Naole Média Comments: 0

Nabou Fall est une experte en Personal Branding, conférencière internationale et cheffe d’entreprise. C’est avec cette femme au talent oratoire affirmé et à l’agenda toujours chargé, que nous avons eu le plaisir de prendre un café express à Abidjan, pour évoquer son actualité récente.

Le 23 janvier 2022, vous avez organisé une Masterclass autour du personal branding, sur le thème #OsezBriller via un Twitter Space qui a été très suivi (plus de 500 auditeurs). Quelles sont les motivations de cette initiative et que retenir de cet échange en live, qui était une première pour vous ?

Il était question pour moi, d’informer, d’échanger, de partager les bonnes pratiques, les challenges et surtout, de comprendre ce qu’est le Personal Branding qu’on a tendance à confondre avec de l’auto promotion. Je souhaitais me connecter avec ma communauté et surtout, créer un espace d’échanges ouverts où l’on partage les uns avec les autres, avec authenticité.

C’était émouvant d’écouter les peurs des uns et des autres en matière de communication. L’Afrique regorge de personnes compétentes et brillantes, qui n’osent pas et ne savent pas comment positionner leurs talents, leurs expériences et leurs expertises aux fins d’avancer leur carrière ou leurs business.

Qu’est-ce que la marque personnelle et comment se matérialise-t-elle concrètement ?

J’aime emprunter la définition de Jeff Bezos  » votre marque personnelle, c’est ce que les gens disent de vous lorsque vous n’êtes pas là « . Chacun de nous a une marque personnelle et le personal Branding c’est le fait de gérer cette marque en fonction des objectifs professionnels que l’on a. Les piliers de la marque personnelle sont les valeurs, la mission et la vision de chaque personne. L’articulation de ces éléments déclinés en Storytelling pertinent permet le développement de la marque personnelle. La matérialisation de la marque personnelle se traduit à travers le processus suivant : Se connaitre pour – Se faire connaître – Être reconnu par une communauté qui se reconnaît dans nos valeurs, notre mission et notre vision.

Chacun de nous a une marque personnelle et le personal Branding, c’est le fait de gérer cette marque en fonction des objectifs professionnels que l’on a.

En Afrique, comment l’environnement culturel conditionne-t-il finalement l’affirmation de soi (la prise de parole en public et l’éloquence) chez les jeunes talents ?

En Afrique de l’Ouest la parole et le fait de se raconter étaient dévolus à des griots. En effet, chaque famille avait un griot attitré de père en fils, qui avait la charge de transmettre l’histoire et les messages des membres des familles. D’autre part, le droit d’aînesse imposait la pudeur et le silence aux plus jeunes. Dans nos cultures, la femme a un devoir de silence et de soumission au sein de la société. Tous ces ancrages culturels sont des croyances limitantes qui freinent le développement de la marque personnelle de nombreux africains. Dans la réalité socio culturelle dans laquelle nous évoluons actuellement, il est essentiel de savoir gérer son Personal Branding afin de pouvoir développer stratégiquement son business ou sa carrière.

Quelle différence faites-vous entre la « mission de vie » et les « objectifs à atteindre » et comment percevez-vous la pratique du personal branding, en Afrique francophone aujourd’hui ?

La mission de vie représente le « Pourquoi » ; la raison pour laquelle nous faisons ce que nous faisons. Quant à l’objectif, il pourrait se définir comme ce que nous voulons atteindre professionnellement ou personnellement dans nos vies. En ce qui concerne la pratique du Personal Branding, elle se développe petit à petit. A terme, elle permettra d’impacter positivement la perception des talents et compétences de notre région. Cela va contribuer à véhiculer un narratif plus juste et positif du continent à travers chaque histoire. Il est temps que les personnes brillantes osent briller !

En ce qui concerne la pratique du Personal Branding, elle se développe petit à petit. A terme, elle permettra d’impacter positivement la perception des talents et compétences de notre région.

Vous avez récemment animé une formation en Personal Branding à Ségou, au Mali. Dans quel cadre s’est-elle effectuée et pour quelle finalité ?

Cette formation s’est déroulée dans le cadre du Master en Management des Arts Culturels, organisé par l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM). C’est une initiative de Mamou Daffé (un entrepreneur culturel malien, à l’origine de plusieurs organisations et événements culturels et touristiques majeurs, tels que le Festival sur le Niger de Ségou, lancé en 2005 Ndlr), un homme extraordinaire.

Il s’est agi d’outiller les professionnels (pour la plupart des Chefs d’entreprises) qui ont pris part à cette formation, sur comment se positionner et développer leur image de marque, dans leurs différents secteurs d’activités. C’était une belle rencontre, qui débouchera sur d’autres formations tout au long de cette année ; notamment à travers tout un module sur l’entrepreneuriat innovant, avec tout ce qui touche à la Communication Digitale etc.

La rédaction.

Leave a Comment

6 − deux =