Posted on: 2022-02-11 Posted by: Naole Média Comments: 0

Après une longue pause, le mensuel gratuit de Lomé effectue un retour remarqué, auprès des lecteurs de la capitale togolaise.

Plusieurs raisons expliquent la longue absence de ce Mag Urbain gratuit de 52 à 56 pages : tout d’abord, la longue crise socio-politique de 2017 à 2018, qui a eu un impact très négatif sur le business ainsi que sur les objectifs de toutes les entreprises. Bon nombre de ses clients dont certaines petites entreprises, qui avaient été contraints de fermer boutique ou de réduire leurs effectifs, n’avaient plus de raisons de communiquer. Et celles qui lui étaient redevables financièrement, ne disposaient plus de moyens d’honorer leurs dettes. Il faut ajouter à ces deux problèmes, le fait que les coûts de production du magazine étaient devenus plus chers, sans possibilité pour la rédaction d’augmenter ses tarifs d’insertion, alors même que la liste des abonnés augmentait chaque jour.

Selon la rédaction que nous avons contactée, ce retour de Togo Couleurs dans les points de distribution est fort apprécié et attendu, à en juger les sollicitations et les retours que l’éditeur enregistre au moment où ce  » premier  » numéro est distribué. Les clients ainsi que les lecteurs  » mourraient d’envie  » de voir renaitre Togo Couleurs. Et le mois choisi est venu « ajouter du beurre dans les épinards ». Février, le mois de la Saint Valentin, justifie le caractère assez osé de la couverture qui a fini par susciter de la curiosité des lecteurs et l’envie d’avoir ce numéro en main.

Anthelme B. Kassawa, spécialiste en médias et en communication, et par ailleurs lecteur assidu de Togo Couleurs ne boude pas son plaisir :  » Avec ce temps d’absence, la direction a eu le temps de se refaire et de s’actualiser à la nouvelle donne. Et les défis sont énormes car il va falloir pour ce magazine, faire mieux et plus qu’avant. Certains ont essayé mais n’ont pas tenu. Togo Couleurs a révolutionné ce monde du Mag moderne dans le pays; et s’il revient après des mois d’absence, ce n’est pas pour reprendre sa place, mais pour indiquer une nouvelle fois le chemin de l’excellence « . Conclut-il.

Les dirigeants du média souhaitent continuer à offrir à leur cible un contenu qui cadre bien avec le niveau de ceux et celles qui leur font confiance. Si vous êtes à Lomé, n’hésitez pas à solliciter votre exemplaire pour découvrir les nouveautés de ce retour éditorial.

La rédaction.

Leave a Comment

2 × 3 =