Focus sur Rym FETTOUCHE, Directrice de la Communication du Groupe pharmaceutique Sanofi en Algérie

En ce mois d’avril, notre périple à la rencontre des communicant(e)s d’Afrique francophone nous conduit cette fois en Afrique du Nord, précisément en Algérie.

Rym Fettouche, Directrice de la Communication du Groupe pharmaceutique Sanofi en Algérie depuis 2018, est une professionnelle forte d’une grande expérience multi-industries. Tout au long de sa carrière, elle a évolué au sein de plusieurs grands Groupes tels que China Petroleum International, Siemens, AstraZeneca, LafargeHolcim et Sanofi.

Ce parcours de haut niveau dans la Communication et les Relations Publics, lui a permis d’occuper tour à tour des responsabilités aussi bien au niveau des Directions Pays, que régionaux (Afrique Turquie & Moyen-Orient).

Entretien.

Quel regard posez-vous sur la Communication et la Gestion de Crise des entreprises après une année 2020 durement marquée par la Covid-19 ?

Dans un contexte où la pandémie a pris le monde entier par surprise, la communication a plus que jamais, joué, un rôle crucial sur tous les fronts, notamment pour rassurer et accompagner les collaborateurs en interne,  mais aussi en externe avec l’ensemble des parties prenantes qu’une entreprise peut avoir. 

De ce que j’ai pu observer, 3 mots définissent la communication en 2020 : l’Agilité, la digitalisation, et la communication humanitaire et solidaire. 

L’agilité, parce que toutes les entreprises quelle que soit la nature de leurs activités ou leur implantation géographique ont dû réagir rapidement afin de s’adapter aux nouveaux paramètres imposés par la pandémie, tels que le télétravail généralisé ou la digitalisation. Les plus agiles ont su transformer leur façon de faire en mettant en place de nouveaux moyens de communication et en maintenant un contact en continu même virtuel avec leur parties prenantes. 

La communication en 2020 s’est aussi caractérisée par un aspect solidaire et humanitaire, une pluralité d’entreprises ont axé leur communication sur leurs actions et leurs contributions dans le cadre de la lutte face à la COVID-19. Enfin, le digital est devenu la toile de fond du secteur de la communication. Les modes d’interactions avec les publics se sont transformés. La pandémie ayant bouleversé les usages et accéléré la digitalisation des événements, il a fallu se réinventer et faire du digital la condition majeure et le présentiel la notion mineure d’un événement tout en alliant innovation et qualité. 

Votre parcours est inspirant, pourquoi avoir orienté votre carrière vers la communication et les RP ? 

J’ai opté pour la communication tout naturellement, car c’est un métier multi-facette, c’est aussi un domaine qui a l’avantage de se réinventer sans cesse. Les enjeux sont extrêmement variés selon les secteurs d’activités. Chaque expérience était différente et m’a beaucoup apportée professionnellement, mais plus encore au-delà des projets menés, cela m’a apporté une expérience humaine extraordinaire. 

Vous avez exercé dans des secteurs variés (Énergie,Matériaux de Construction, Pharmaceutique), quelle différence avez-vous observé dans les RP de ces secteurs d’activités ?

Ayant exercé à la fois dans les secteurs B2B (business to business) et B2C (business to consumer), j’ai la conviction qu’ils ont avant tout un enjeu commun lorsqu’il s’agit de communication qui n’est nul autre que la dimension humaine. C’est selon moi l’essence même de toute stratégie RP gagnante qui repose sur les liens que crée l’entreprise avec ses parties prenantes à travers sa communication. Lorsqu’une entreprise s’adresse au consommateur final, ou client ou prescripteur, notre rôle de communicants ne change pas, il consiste à nous assurer que la communication puisse apporter deux éléments essentiels sens et émotion.

Les disciplines des RP et de la communication & gestion de crise sont enseignés en Afrique francophone comme une manière parmi tant d’autres, contrairement à la partie anglophone du continent qui les spécialisent. Quel regard posez-vous sur cette situation ?

Je pense que dans les pays anglophones, ces disciplines se sont développées grâce à la présence d’un nombre important d’agences internationales spécialisées dans le domaine et des écoles dédiées qui forment aux métiers de la communication. Mais il est important de souligner, que durant cette dernière décennie, on ne peut qu’observer une nette évolution dans les pays francophones, c’est même je pense l’une des meilleures époques de la communication dans la région, avec de plus en plus d’intérêt et d’engouement envers les RP que cela soit de la part des étudiants ou de la part des entreprises ou agences et écoles spécialisées. 

Le métier de communication a un fort potentiel en Afrique en général, notre continent regorge de ce que j’appellerai des rising stars qui influencent positivement la communication et les médias en Afrique francophone.

Le mois dédié à la femme vient de s’écouler et il a été riche en activités. En tant qu’experte, quels conseils donneriez-vous aux étudiantes en Communication et aux professionnelles qui débutent dans le métier ?

La Communication est un domaine aussi passionnant que complexe. Dans une époque ultra connectée, communiquer est devenu un art, tant le degré d’attention est fragile et notre quotidien bombardé d’informations diverses. 

Si vous souhaitez faire la différence, mon conseil, Content is king, il faut communiquer le sens, au bon moment, et dans le bon format. Alliez votre contenu à l’authenticité, enfin mettez l’humain au centre. Ces trois dimensions sont selon moi la clé de toute communication différenciante. 

A titre plus personnel, informez-vous sur ce qui vous entoure, afin d’acquérir une culture multiple qui nourrira votre créativité. Se former et s’entourer de digital natives car la communication digitale a de très belles années devant elle.  

Enfin, croyez simplement en vous. C’est un métier ou il faut savoir convaincre pour y arriver, il faut d’abord être convaincu soi-même pour valoriser sa stratégie et parvenir à l’argumenter et la défendre.

Quels livres de Communication conseilleriez-vous à ceux qui souhaiteraient améliorer leurs connaissances dans ce domaine ?

Never Eat alone de Keith Ferrazzi, un livre riche de conseils pour se créer et entretenir un réseau de personnes sur lesquelles vous pourrez compter en cas de succès, mais aussi d’échecs. Un vrai trésor pour les personnes qui souhaitent améliorer leurs connexions aux autres et leur communication tout en ayant le bon état d’esprit.  

La playlist de Rym !

La chanson que vous écoutez en boucle en ce moment ? 

Zina de Babylone

La chanson que vous écoutez pour travailler ?

Jamais quand je travaille !  😊

La chanson que vous écoutez pour faire la fête ?

Adventure of a lifetime de Coldplay 

Vous pouvez contacter, Rym FETTOUCHE sur Linkedln : ici.

Naole Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page