Focus : Marie-Angèle TOURE, CEO de Media Advice Training (MAT)

Ancienne présentatrice vedette sur la première chaîne mondiale d’information 24h/24 sur l’Afrique, Marie Angèle TOURE a présenté plus 500 éditions du Journal télévisé et réalisé plus de 300 entretiens exclusifs avec des figures majeures du continent africain. Elle a également à son actif l’animation d’une centaine de débats de haut niveau en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord.
Une carrière bien riche dont elle s’inspire pour faire de son agence Média Advice Training (MAT) un concept inédit en Afrique francophone, visant à mettre en valeur les singularités de ses clients.

Pourquoi avoir décidé, à ce moment-là de votre carrière de journaliste, de changer de cap ?

Marie Angèle TOURE (M.A.T.) : Orienter mes activités professionnelles vers un nouvel horizon était un projet que je nourrissais depuis quelques années déjà. Mettre ma passion pour le journalisme et mon expérience au service de personnes ayant besoin de conseils, d’accompagnement et de soutien dans leurs activités a toujours été au cœur de mes réflexions. Lorsque l’occasion de revenir m’installer en Côte d’Ivoire, sur les bords de la lagune Ebriée s’est enfin présentée, je l’ai saisie avec enthousiasme en me disant que cela favoriserait mon projet entrepreneurial dans le domaine du Media Training.

Comment appréhendez-vous cette nouvelle aventure entrepreneuriale et surtout, votre retour sur le continent ?

M.A.T. : Cette nouvelle aventure est un challenge permanent. Chaque nouvelle journée apporte son lot de surprises, d’interrogations, d’urgences, de succès mais aussi d’erreurs…des erreurs qui nous forgent et nous permettent de constamment progresser. Cependant, le sentiment d’avoir transformé un rêve en idée, une idée en projet et de voir ce projet croître de jour en jour est très stimulant et nous donne la force de nous surpasser et de nous challenger en permanence.

Pour ce qui est du retour sur le continent, il faut apprendre à s’adapter aux réalités et spécificités de chaque pays, faire preuve d’énormément de patience et savoir être à la fois ferme et conciliant lors des interactions au quotidien. On apprend aussi à devenir un gestionnaire hors pair… (rires) Entre les collaborateurs, les partenaires, la famille et les proches, il faut mettre une croix sur le mot « repos ». Néanmoins, on le fait avec plaisir car tout cela est source de richesse et de bonheur et comme disait Ford: « Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite. ».

Pouvez-vous présenter Média Advice Training ainsi que sa raison d’être ?

M.A.T. : Media Advice Training est une structure créative et innovante dont le cœur d’activité est le Média Training à laquelle se greffent la production audiovisuelle et le conseil en communication. Au sein de MAT, nous proposons à notre clientèle un large portefeuille de prestations sur mesure.

Que vous ayez besoin d’une préparation intensive avant un passage à la télévision, d’un film ludique faisant la promotion de votre entreprise ou encore d’une stratégie pour pénétrer un marché compétitif, nos équipes techniques et éditoriales s’engagent à répondre à vos besoins en y apportant également une touche d’originalité qui marquera une différence significative entre vous et vos pairs.

Plusieurs grands cabinets occidentaux spécialisés dans le conseil, occupent déjà le terrain du média training en Afrique francophone. Qu’est-ce qui vous démarque de vos concurrents et quelle est votre valeur ajoutée ?

M.A.T. : On ne s’improvise pas media trainer. Mes expériences de journaliste-intervieweuse, productrice ou encore modératrice, m’ont permis d’acquérir, au fil des ans, une certaine légitimité et un savoir-faire que je mets désormais au service et à la disposition des personnes qui le souhaitent. J’ai également réussi à m’entourer de collaborateurs de qualité, de journalistes et communicants d’Afrique de l’Ouest et Centrale avec lesquels je partage l’espoir d’une Afrique qui se construit par elle et pour elle. Nous sommes une équipe multiculturelle, dynamique, compétente et très motivée. Je pense que les chefs d’entreprises, les personnalités publiques et les acteurs de la société civile prennent peu à peu conscience qu’il faut accompagner les initiatives locales car à long terme, ce sont nos entreprises locales qui sont amenées à alimenter notre économie nationale. 

Vous avez très rapidement su convaincre des profils de haut niveau en Afrique francophone, de rejoindre votre portefeuille clients. Quelles sont les méthodes de travail au sein des équipes MAT ?

M.A.T. : La satisfaction de notre clientèle est un axe majeur de notre croissance. Rigueur, professionnalisme, éthique constituent notre ADN et nous essayons, en permanence de personnaliser l’expérience client, de la rendre unique, de valoriser nos partenaires, d’être à leur écoute, et de comprendre leurs véritables besoins. 

En ce qui concerne les équipes, nous avons pour leitmotiv de concilier performance individuelle et collective avec une organisation du travail flexible ; le. Le tout, dans un cadre de travail agréable avec une décoration originale et soignée ainsi que des espaces verts, des zones de détente chaleureuses afin de stimuler continuellement le facteur motivation.

En cette période de crise sanitaire, quel a été l’impact financier de la pandémie du coronavirus sur votre activité et quelles stratégies avez-vous mises sur pied pour maintenir l’accompagnement de vos clients durant cette période ?

M.A.T. : La communication ne s’arrête pas en temps de crise mais elle évolue, elle s’adapte au contexte. Étant donné que l’une des cordes de notre arc se trouve être la communication de crise, nous avons pu maintenir certaines activités durant cette longue et douloureuse période COVID dont on ne connaît d’ailleurs toujours pas l’issue. 2021 débute dans la brume et nous jonglons en fonction de l’évolution de la pandémie entre télétravail et présentiel. Nous avons tout de même eu la possibilité de respecter les engagements pris avec nos partenaires, une chance que d’autres n’ont pas eue. On croise les doigts pour cette nouvelle année tout en étant conscients que les prévisions sont quelque peu moroses et qu’il faudra redoubler d’efforts. 

Le média training est une composante très importante dans la communication de crise. Comment préparez-vous vos clients à faire face aux médias ?

M.A.T. : Nous le faisons par le biais de séances individualisées durant lesquelles nous simulons sur notre plateau télévisé des interviews ardues, des débats musclés afin que la personne coachée soit véritablement préparée à affronter la presse ou le public. Les questions posées sont préparées par notre équipe de journalistes rodés et j’interviens pour débriefer les séances, donner des recommandations et pousser l’exercice encore plus loin. 

Quel est votre regard et votre positionnement sur le développement et la pratique de la profession du media training en Afrique francophone ?

M.A.T. : Le media training a un avenir certain dans nos pays car le besoin est réel. Les gens sont de plus en plus conscients que le manque de préparation avant l’antenne conduit parfois à des situations lourdes de conséquences qu’on ne peut pas maîtriser car les programmes télévisés se retrouvent désormais automatiquement sur internet durant des mois voire des années. On n’a plus droit à l’erreur car elle peut être fatale, dramatique parfois. Alors il faut se préparer. MAT qui espère devenir leader dans ce secteur est là pour vous aider à gérer l’anxiété liée à la prise de parole en public, en interview et à structurer vos éléments de réponses pour vous adresser en toute clarté à vos interlocuteurs . Alors, n’hésitez plus, faites appel à nous!

Naole Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page