Entretien avec Brice Albin Yamedzeu, nouveau Directeur des Programmes de la radio Sweet FM Cameroun

La prestigieuse Radio Sweet FM diffusée sur 88.7 FM à Douala, 100.5 FM à Yaoundé, a annoncé sa nouvelle grille de programmes composée de jeunes talents de la scène culturelle Camerounaise. Nous sommes allés à la rencontre de Brice Albin, nouveau directeur des programmes de la radio pour connaître les enjeux liés à cette nouvelle aventure qui s’annonce spectaculaire dans le paysage médiatique camerounais.

Après trois ans d’absence dans l’univers de la radio au Cameroun, pourquoi avoir décidé de reprendre le micro ?

Brice Albin : J’ai continué à faire de la radio pendant ces 3 années, en tant que correspondant de Couleurs Tropicales sur RFI au Cameroun et en animant des émissions spéciales avec Claudy Siar à Paris, mais pour le Cameroun, j’attendais le bon projet, la bonne offre, et Sweet FM m’a contacté pour me proposer de prendre la direction de la chaîne.

Quelle sera la nouvelle stratégie (digital, objectifs, positionnement) de Sweet FM pour capter une audience de plus en plus exigeante?

Brice Albin : Tout d’abord, le format. Nous avons fait le choix de l’infodivertissement, un format quasi-unique dans le paysage audiovisuel camerounais actuel, un choix dont nous sommes persuadés de la pertinence, surtout en cette période compliquée. Et pour répondre aux nouvelles exigences des auditeurs du Cameroun et de sa diaspora et à la multiplication des supports de consommation de contenus, nous lançons une offre cross-média. En plus de nos fréquences 88.7 FM à Douala, 100.5 FM à Yaoundé, et d’autres fréquences à venir dans d’autres grandes villes du pays, nous nous déployons sur internet en audio, texte et vidéo via notre site Sweet FM, notre application “ SWEET FM” disponible sur le Google Play Store puis sur l’App Store et nos réseaux sociaux @sweetfmlive. Nous renforçons notre proximité avec nos auditeurs en les rejoignant partout où ils sont en audio, texte et vidéo avec un contenu moderne, pertinent et divertissant. En multipliant nos canaux de diffusion, nous élargissons de manière conséquente notre offre publicitaire. Les marques pourront communiquer à la carte sur nos différents supports et toucher une très large audience.

"Pour répondre aux nouvelles exigences des auditeurs du Cameroun et de sa diaspora et à la multiplication des supports de consommation de contenus, nous lançons une offre cross-média."
Brice Albin Sweet FM Cameroun
Brice Albin
Directeur des programmes de la radio camerounaise Sweet FM

Comment est née l’idée du “BHBClub” ? Quelle sera la valeur ajoutée de Valérie Ayena dans cette matinale très attendue ?

Brice Albin : Nous voulions mettre en place une bonne matinale de radio pour permettre aux auditeurs de démarrer leurs journées dans la bonne humeur avec de la musique, de l’info, de l’humour et des cadeaux, et le nom de l’émission est venu tout seul. Le matin il faut prendre un bon petit déj’, et quel plus grand symbole du petit déj’  à la Camerounaise que le BHB, Beignets Haricots, Bouillie, BHB… Club ! 

Brice Albin et Valérie Ayena Sweet FM Cameroun

Pourquoi Valérie, parce que je crois énormément en elle et en son talent et parce qu’elle correspond parfaitement au nouveau projet Sweet FM. Outre son statut indiscutable de reine de beauté africaine depuis son sacre à Miss Cameroun en 2013, elle a réussi en tant que mannequin à l’international et en tant qu’entrepreneur sur le continent, et avec son énergie, son humour, sa culture générale et son intelligence, je suis persuadé qu’elle deviendra très vite une brillante animatrice de radio et qu’elle est le choix parfait pour notre matinale d’infodivertissement.

Comment comptez-vous concilier votre vie d’entrepreneur (Y-Prod) et vos nouvelles responsabilités ? 

Brice Albin : C’est exactement ce que j’ai fait en acceptant ce rôle chez Sweet FM, parce que ma société Y Prod produit du contenu audiovisuel, et le bhb club et une bonne partie des nouveaux programmes de Sweet FM sont produits par Y Prod. 

Selon vous, face à la croissance de nouveaux supports de diffusion de contenu audio, quel est l’avenir de la « radio traditionnelle » au Cameroun ?

Brice Albin : La radio traditionnelle n’a aucun avenir nulle part ! Et puis, pourquoi se limiter à du contenu audio ? Le monde change, il faut s’adapter pour continuer d’exister. Aujourd’hui la presse propose en ligne du contenu vidéo et audio en plus du texte, la télévision propose en ligne du contenu texte, la radio propose en ligne du contenu audio, vidéo et texte… Le cross-média, c’est le présent et l’avenir, une formidable opportunité de diversifier son offre et donc son audience. 

Comment se sent-on dans le costume du nouveau Directeur d’antenne de la Radio Sweet FM ?

Brice Albin : Même si j’en porte de plus en plus , je n’aime pas les costumes (rires).

N’hésitez pas à partager l’article, à laisser un commentaire et à vous abonner à nos réseaux sociaux pour ne pas manquer les mutations et les enjeux des médias, de la communication d’influence et des relations publics en Afrique francophone.

Facebook , TwitterLinkedln Instagram

                                                                                    Elodie MBIDA & Cyrille DJAMI

Elodie MBIDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page