Posted on: 2022-02-22 Posted by: Naole Média Comments: 0

Sous la houlette du Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique, en partenariat avec Havas Africa Gabon, ce séminaire s’est tenu du 17 au 18 février 2022, au siège de la télévision nationale Gabon 1ère et Radio Gabon à Libreville.

Les responsables des médias ayant pris part à cette rencontre de deux jours, ont pu réfléchir ensemble sur la prévention et la gestion médiatique des situations à risques dans le pays. Les médias deviennent des acteurs utiles devant faire partie intégrante de l’action publique, lorsque ces derniers sont sensibilisés et formés à la gestion des situations à risque ; une problématique qui constitue à elle seule deux axes majeurs dans la conception des politiques publiques au Gabon.

Il apparaît par ailleurs, que les médias locaux doivent se mobiliser grâce à la veille, aux alertes ; ce qui leur permettra de se positionner rapidement face aux réalités vécues sur le terrain (sociaux, politiques et économiques, catastrophes naturelles etc.) afin de permettre aux pouvoirs publics de prendre les mesures correctives urgentes nécessaires.

En d’autres termes, les médias jouent un rôle essentiel pour les populations, notamment dans l’accès à une information qualitative. Pour Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, le ministre de la communication et de l’Economie Numérique, « les médias ne peuvent, ni ne doivent devenir des vecteurs de drames »

Au terme de cette rencontre, plusieurs recommandations telles que la mutualisation des efforts entre la Direction générale de la Protection Civile et les médias, à travers la facilitation de l’accès à l’information, la mise en place d’une redevance numérique, le souhait de la mise sur pied d’une loi pour accorder la priorité de la publicité aux médias nationaux à hauteur de 80 %.

La rédaction.

Leave a Comment

deux × 4 =