Compte-rendu du webinaire sur “La pratique des Relations Publics en Afrique francophone : regards croisés d’experts”, du 28 octobre 2020

Notre deuxième conférence en ligne, axée sur “La pratique des Relations Publics en Afrique francophone : regards croisés d’experts” a eu lieu le 28 octobre 2020, sur la plate-forme Zoom, avec une diffusion simultanée sur les pages Facebook de nos partenaires: “Troc Radio” (basé dans l’État du Québec, au Canada), le journal économique et financier L’Économie Quotidien (situé à Yaoundé, au Cameroun) et le Cabinet-conseils en Stratégie et en Relations Publics Global Mind Consulting (présent à Libreville et à Dakar).

L’événement a réuni plus de 600 participants constitués de professionnels (des Relations Publics, du journalisme, de la publicité, de la communication d’influence), de chefs d’entreprises et d’étudiants désireux d’en savoir davantage sur la profession des Relations Publics.

Seynabou DIA (CEO de Global Mind Consulting) et Khadija Idrissi JANATI (Directrice Générale de l’agence des Relations Publics et Affaires Institutionnelles Tea And Koffee) sont les deux intervenantes qui ont brillamment animé ce panel relevé, à travers des prises de paroles claires et des exemples concrets, sur des cas qu’elles ont eu à gérer durant leurs carrières. Leurs interventions ont surtout permis aux participants, de comprendre l’importance dans les Relations Publics pour l’Afrique francophone aujourd’hui, d’identifier les axes de développement de cette profession et enfin, de découvrir des astuces tirées de riches années d’expérience.

De ce rendez-vous, l’on retient que la pratique du métier des relations publics n’est pas encore véritablement développée, ni bien structurée dans la zone francophone du continent; contrairement à l’Afrique anglophone qui est bien avancée. Cette situation s’explique selon Khadidja Janati, par le fait que “le métier des RP a toujours été confié soit à d’anciens journalistes ou à des journalistes encore en activité ; ce qui a systématiquement orienté la pratique vers la presse et a contribué à la déformation du vrai sens des relations publics.” En plus de cet état des choses, “l’insuffisance d’information sur le métier, l’absence de formation dédiée et d’organisations qui peuvent regrouper les opérateurs et les acteurs des RP sur cette partie du continent, fait aussi que cette profession demeure inconnue. »

Pour Seynabou Dia, “l’Afrique est dans un contexte particulier car elle a besoin aujourd’hui, de transformer son récit et de pouvoir proposer une image plus réaliste et objective de ce qu’il s’y passe ; et c’est en cela que les RP sont une discipline éminemment stratégique.” Les participants à cette conférence en ligne ont également pu comprendre qu’”il faut faire une distinction entre les journalistes et les communicants; à chacun son métier. Et quand on a compris cette distinction, on gagne dans la qualité des relations qu’on entretient avec les médias. Parce qu’elle est basée sur la confiance, elle sera marquée par des échanges réguliers”.

Retrouvez l’intégralité de cet événement sur notre page YouTube, Naole Média.

Naole Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page